Download E-books La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate (Nouvelle histoire de l'Antiquité, 2) PDF

By Edmond Lévy

Nouvelle histoire de l’Antiquité

1. Jean-Claude Poursat, La Grèce préclassique. Des origines à l. a. fin du VIe siècle
2. Edmond Lévy, La Grèce au Ve siècle. De Clisthène à Socrate
3. Pierre Carlier, Le IVe Siècle grec. Jusqu’à los angeles mort d’Alexandre
4. Pierre Cabanes, Le Monde Hellénistique. De l. a. mort d’Alexandre à l. a. paix d’Apamée (323-188 av. J.-C.)
5. Claude Vial, Les Grecs. De l. a. paix d’Apamée à l. a. bataille d’Actium (188-31 av J.-C.)
6. Agnès Rouveret, Rome avant l’impérialisme
7. Jean-Michel David, La République romaine. Da l. a. deuxième guerre punique à los angeles bataille d’Actium (218-3 av. J-C.)
8. Patrick Le Roux, Le Haut-Empire romain en Occident. D’Auguste aux Sévères (31 av. J.-C.-235 apr. J.-C.)
9. Maurice Sartre, Le Haut-Empire romain. Les provinces de Méditerranée orientale d’Auguste aux Sévères
10. Jean-Michel Carrié, Aline Rousselle, L’Empire romain en mutation. Des Sévères à Constantin (192-337 apr. J.-C.)

Show description

Read Online or Download La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate (Nouvelle histoire de l'Antiquité, 2) PDF

Best Ancient Greece books

The Complete Plays of Sophocles: A New Translation

Award-winningpoet-playwrights Robert Bagg and James Scully presenta gripping new translation of Western literature’s earliest treasures in TheComplete performs of Sophocles. within the culture of Robert Fagles’bestselling translations of The Iliad and The Odyssey, andretaining the textual authenticity of Richmond Lattimore’sAeschylus, Bagg and Scully render Sophocles’ dramasaccessible and fascinating for the trendy reader.

Eros and Greek Athletics

Old Greek athletics provide us a transparent window on many vital features of historic tradition, a few of that have specific parallels with smooth activities and their position in our society. historic athletics have been heavily attached with faith, the formation of younger women and men of their gender roles, and the development of sexuality.

A Commentary on Lysias, Speeches 1-11

Lysias used to be the top Athenian speech-writer of the iteration (403-380 BC) following the Peloponnesian conflict, and his speeches shape a number one resource for all facets of the background of Athenian society in this interval. The speeches are greatly learn at the present time, now not least due to their simplicity of linguistic sort.

Fear of Diversity: The Birth of Political Science in Ancient Greek Thought

This wide-ranging publication locates the starting place of political technology within the daily global of old Greek lifestyles, notion, and tradition. Arlene Saxonhouse contends that the Greeks, faced by way of the confusing variety of the actual international, sought a strength that may unify, constrain, and clarify it. This force towards team spirit did greater than worth the brain over the senses: it led the Greeks to minimize the very actual complexities—particularly concerning ladies, the kinfolk, and sexuality—in either their political and private lives.

Extra info for La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate (Nouvelle histoire de l'Antiquité, 2)

Show sample text content

Tant donné son rôle essentiel, elle est obligatoire et organisée par l. a. cité elle-même. L’héritier présomptif du trône est le seul à en être dispensé, selon l’interprétation de Plutarque (Agésilas, 1), parce qu’il est destiné à commander et n’a donc pas besoin d’apprendre à obéir, mais, vu les aléas de l. a. succession royale, il arrive, comme pour Agésilas, au début du IVe siècle, qu’on accède au trône après avoir subi l’agogè. Quant à ceux qui ne peuvent l. a. supporter, ils ne seront que des citoyens de droit restreint60. los angeles cité intervient dès l. a. naissance de l’enfant, puisque, au lieu de laisser au père de famille un droit de vie et de mort sur son enfant, les plus âgés de l. a. tribu, siégeant dans los angeles case des hommes et constituant un most effective � conseil de révision », imposent soit de l’élever, soit de le jeter dans un précipice (Plutarque, Lyc. , sixteen, 1-2). l. a. half de l. a. vie collective s’accroît progressivement avec l’âge : jusqu’à 7 ans, l’enfant reste dans sa famille ; de 7 à 12 ans il est � embrigadé » (katalochizo) dans un système d’éducation collective, mais retourne dormir chez lui ; à partir de 12 ans, il ne revient même plus dormir à l. a. maison. Pour accroître leur patience, on fait vivre les enfants à l. a. dure : dès le plus jeune âge, pieds nus ; dès 12 ans, sans tunique (chiton) avec un seul � manteau » (himation) pour toute l’année, une paillasse de roseaux pour dormir et une nourriture sommaire, qu’ils doivent compléter par le vol, sans se faire prendre. Il s’y ajoute les combats perpétuels organisés entre tous les groupes d’enfants et les châtiments corporels, notamment les coups de fouet. L’obéissance est développée par l’organisation en groupes hiérarchisés, initialement boua, agéla et ila61, chacun pourvu d’un chef, qu’ils désignent en leur sein ou parmi les jeunes gens de vingt ans, l’ensemble restant sous l’autorité d’un haut magistrat, le pédonome, helpé de jeunes gens pourvus de fouets. Et, comme tous les citoyens ont aussi le droit de donner des ordres aux enfants et de les châtier, Xénophon (Rép. des Lac. 2, eleven) peut conclure qu’« à Sparte, les enfants ne restent jamais sans chef ». Si une vie collective, trop disciplinée, pouvait porter atteinte à l’esprit d’initiative, les Spartiates y ont remédié en développant dès le plus jeune âge l’agressivité et l’émulation. Les vieillards suscitent et surveillent les rivalités entre enfants, aussi bien les assauts de raillerie que les combats perpétuels qui permettent de distinguer les meilleurs, aptes à prendre le commandement de leurs petits groupes. En outre, à partir de l’adolescence, les kin pédérastiques, admises et même favorisées62, ne peuvent qu’inciter à l’émulation : il importe d’être distingué par un homme vital et tant l’amant (éraste) que l’aimé (éromène) doit s’efforcer d’accroître encore son renom. On retrouve los angeles même émulation chez les jeunes gens, qui s’affrontent dans des concours entre sphaireis (joueurs de ballon) et dans les combats rituels de Platanistas (Pausanias III, 14, 9-10), qui s’efforcent, sous les coups de fouet, de ravir le plus grand nombre de fromages sur l’autel d’Artémis Orthia, ou qui tentent de réussir los angeles difficile épreuve de los angeles kryptie63.

Rated 4.78 of 5 – based on 35 votes